Triathlon M Alpe d’Huez 2014

Allé, c’est un mythe, la montée de l’alpe d’huez, autant la découvrir en nageant avant, et en courant après.

  • Entrainement

Entre le GR20 fin mai / début juin et mon trip en vélo voyage en Norvège avec le retour en France après, l’entrainement, c’est vraiment pas ça. j’ai pas fait de bosses depuis presque 3 mois, je cours toujours quasiment pas à cause de ma périostite, il y a bien qu’en natation ou ça se passe pas trop mal, avec au moins un entrainement par semaine, et des bonnes sensations.

  • Avant course

Bon un triathlon un jeudi, c’est pas courant. Le premier fait marquant, c’est quand mardi soir, je sors un sac de légumes du congèle, et les oublie dehors. Mercredi soir je m’en aperçois, ça me fait chier de les jeter, donc je les fais bien cuire, et ajoute ça à mon riz.
Grave erreur! Le smecta est mon ami.

jeudi matin, levé tranquille à 7h, le tri est à 14h, et l’alpe d’Huez est à 1h15 de route de gre. Je covoiture avec un collègue du club, on est tranquille au départ (enfin à l’arrivée) vers 10h, recup dossard, il y a pleins de stands triathlon, mais j’ai plus de sous, alors j’évite de faire le tour. j’en profite quand même pour faire un tour aux chiottes.

Le départ est dans un lac dans la vallée, faut descendre à vélo, ils nous remontent le matos laissé à la transition après. On est autours de 1200 personnes au départ, ça fait un peu de monde au départ de la natation, je flippe un peu.
Le briefing nous annonce une eau à 13.3°C, je flippe beaucoup.

 

  • Natation – 26’33 » / 665

http://www.strava.com/activities/173695873

13h55, on nous annonce le départ dans 5mn, je mets les pied dans l’eau, c’est froid, saute dans l’eau, c’est toujours froid, je ressors. Paf départ. Comment ça Paf départ?
Je flippe plus, saute dans l’eau, déjà dans un premier temps pour rejoindre la ligne de départ qui est environ à 150m de moi, c’était un départ dans l’eau…
Pas d’échauffement, à part quelques moulinages de bras, plus l’eau froide qui prend les poumons, autant dire que le début est difficile. En plus je suis un peu rageux de perdre au moins 2 minutes pour des conneries. Je vais passer ma course à doubler. Sur l’aller, je suis un peu à droite, le long de la rive, mais au moins je suis emmerdé par personne, je redresse à 100m de la boueux, je pense pas avoir fait beaucoup plus de parcours que les autres. Ça bastonne pas trop j’ai l’impression de bien poser ma nage, sensation correct, sortie en 26’30 ».
Quoi? mais quel temps de merde pour 1200m. bon la fenix m’annonce 1600, avec une trace plutôt propre pour une fois

Et puis pour une natation avec +234m / -89m de dénivelé, c’est pas si dégueu
246ff6a3d04920faa679798272ee2029f6ab40e6
Merci Garmin!

Je sors un peu à l’ouest, mais pas trop, transition en 4’12, il y a du progrès à faire.

 

  • Vélo – 1h47″ / 615

http://www.strava.com/activities/173694643
Bon, il y a 15 bornes de plat avant d’attaquer la montée de l’alpe.
Je me fais rattraper par mon collègue, je lui dit que je suis pas bien j’ai mal au bide / haut des abdos, pas super sensations. En même temps, je regarde la montre, on est à 38.5 / 39. Bon ok pour les sensations, c’est peut être normal finalement  perco_35

On arrive en bas de l’alpe, le plus dur, c’est sensé être les 3 premiers kilomètres à 10% de moyenne. Pour moi, ça sera les 15 premiers kilomètres de la montée  drdoom

Je suis pas spécialement en sur-régime au début, mais j’ai trop chaud  msaint , limite pas bien. Et j’ai mal au bide, j’ai réussi à m’enfiler une barre énergétique sur le plat, mais dans la montée je n’y arrive pas. En plus au ravito, ils refilent des powerbar, le truc à mastiquer 5mn avant d’avaler, j’essaye même pas (je suis en train de la manger la, j’ai vraiment bien fait de pas essayer)

On dépasse un gars en coma à terre, avec les secours, on va pas non plus se mettre en surrégime pour se mettre dans cet état hein.

c5b9fe1c06da03608190ec4d88e7f4505ded8804
Dites, ça fait une heure que je monte, c’est pas bientôt fini? Ah non, 15mn encore.

La il me vient des questions existentielles, pourquoi je suis aussi gros  911gt3 , pourquoi je me suis inscrit à ce truc alors qu’il y a des tri tout plat qui correspondent plus à mes qualités. Et pour quoi je m’entraîne pas hein, bordel. Ah oui, parce que je suis jamais chez moi depuis 2 mois. Pardon aux travailleurs.

J’ai assez géré, sur la fin quand ça devient moins dur, j’ai de quoi relancer, et je redouble des gens qui m’ont doublé une demi heure avant, c’est fun.
1h15 pour la montée de l’alpe d’huez, juste 20mn de plus que pedro. à 5 minutes de mon objectif.

T2 au top, je prend le temps de faire des étirements, 1069eme temps sur 1120…

 

  • Course à pied 50′ / 961

http://www.strava.com/activities/173694581

Départ le couteau entre le dent, en m’arrachant, le sub 3h est possible.

6ff0fd0e1196fd494d9d1d02faa1a04575a38cd0

Ça va durer 3 mètres. Impossible de courir, j’ai trop mal aux abdo / estomac. Les 3 premiers kilomètres, je coursotte, marche, et j’arrive quand même à prendre une crampe derrière la cuisse, bloqué quasi 2 minutes, le temps que ça passe.

Je commence ensuite à aller mieux, je me mets des objectifs, genre essaye de courir 1km non stop, avec la montre qui m’insulte à m’afficher 7’/km. Salope. Encore une preuve que la fenix fonctionne vraiment mal  priareos
Mais bon, l’objectif était inatteignable, il y a un ravito au milieu  nicarao
Allé, c’est reparti, même objectif. Aye caramba  [:coheix63] , encore raté, encore un ravito. Non mais à ce rythme, comment vous voulez que j’arrive?

Bon, ce coup, c’est bon, je suis lancé. je vais même plus m’arrêter, en arrivant même à courir tout le long de la montée de 800m. Je cours plus, je vole, frisant le mur des cinqokilo.

si ça c’est pas du négativ split hein  digiamb
0a321706444158c4a5245d7bfcda839a89a0244b

Je passe la ligne d’arrivée, pas épuisé, mais un peu mal partout, mais même pas envie de passer aux chiottes, une victoire en soi shay

ea1d83aff077486620b0be83c640ed28fc0bc473
Hum, je suis un peu dans le dur la quand même…

Bon, le résultat est nul, mais il y a un bon gros niveau j’ai trouvé, et puis j’ai appris un peu sur cette course.

Et au final, j’ai pris plus de plaisir qu’au lac des sapins, ou j’avais vraiment subi le vélo. Et c’est bien la l’essentiel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *