L’Aventure Dauphinoise

crédit photos : Photogractif

C’est le gros morceau cette année. Le truc qui fait peur, auquel on pense depuis mars. Le raid Chaud patates devient l’aventure Dauphinoise et support du premier championnat de France de raid.
On forme la même équipe (les dahus) que d’habitude, avec Bru et Nath, en mixte donc, mais en open, on a eu la flemme d’aller à Pétaouchnok pour se qualifier, la seul manche pas trop loin était pendant le prologue du raid INP qu’on avait aussi décidé de faire.

Le programme annoncé, c’est 170km de VTT, de trail, de canoë, pour 8500m de d+ annoncé (dont pas beaucoup en canoë normalement) en deux jours avec un prologue le jeudi en fin d’après midi. Le parcours est surprise, mais on a quand même une vague idée connaissant plutôt bien la région.

On se retrouve donc 69 équipes jeudi à Chamrousse, 14 en open pour 55 qui concourent pour le titre. Et en montant depuis Grenoble, on se demande ou on va. On arrive à la station, il pleut, il fait 2°C, on est dans les nuages. Bruno chasse une poule, on hésite à la garder pour le repas du soir, on décide de la relacher, mais il est possible qu’elle aie un impact sur notre patronyme l’an prochain.

KotKot la poule - au centre -
KotKot la poule – au centre –

 

Le départ se fait en contre la montre, et on commence par un trail’O dans le brouillard, ce qui fait qu’on jardine 10′ a trouver une grotte qui se voit à 5km en temps normal [:didier1809].

 

CF-Raids-J1-Chamrousse-28

Les balises suivantes sont plus faciles, et le parcours devient poétique quand sur le haut, on voit les fleurs de cerisier qui s’envolent avec le vent. Ah pardon, c’est de la neige. Il neige bordel!!! [:rober_le_perver:3]. On est le 14 juillet!

La suite est plus simple, une grosse descente à VTT, ou quasi tout le monde rate le single à gauche et se retrouve à remonter un talus dégueulasse en chaussure auto, puis une CO très rapide avant de remonter à la station à VTT. Bilan du prologue, troisième en open, 4h15 de course déjà. J’ai déjà fait des raids plus court…

 

A l’arrivée, il pèle toujours autant, il est 20h30, on est trempé, il n’y a pas de douche. On finit par décider de tout plier et de rentrer dormir à Grenoble, alors qu’on avait prévu de bivouaquer, et qu’il faut être revenu à Chamrousse à 3h15 pour prendre le bus pour le départ. Autant dire que la nuit est courte (22h30 -> 2h) et que j’ai une tête dans le cul monumentale au levé.

En plus, oh surprise, la première épreuve est notre préférée, le canoë. Beaucoup de vent déjà sur le lac du Monteynard, on est vraiment pas serein. On limite les dégâts en prenant 4 balises sur 6 et en partant tôt sur le gros trail qui suit. Après un passage sur les passerelles himalayennes, c’est un gros KMV qui suit et qui nous emmène au sommet du Senepy, tellement venteux qu’on court penché, et on finit le trail Trek (c’est tellement pas roulant qu’ils l’on appelé Trek’O en dénivelésie) avec 1600m de d+ pour 16km en 4h. On s’est fait rouler dessus par les meilleures équipes. Et aussi par les moyennes. Un jour, on apprendra à courir.

 

Enfin du VTT, on part bien, puis une grosse erreur, et on ne veut pas s’entêter donc demi tour. 20mn de perdu, dont 15 si on avait sauté cette barrière comme l’équipe de devant… C’est pas grave, on est la avant tout pour se faire plaisir, et le parcours est toujours aussi beau, et pour une fois en raid, le VTT est vraiment technique, c’est cool [:wark0].
Un petit passage au tir à l’arc ou l’on s’en sort bien, puis direction le prochain trail via la Pierre Percée. Je suis vraiment pas en forme, et incapable de tracter aujourd’hui :/

La on se fait une petite hypo, et on décide de couper vers le prochain CP en ratant 3 balises. A ce check point, on récupère une boite ravito qu’on avait préparé, on mange nos sandwichs, et on décide de ne faire qu’une partie du trail, Nath est fatiguée et se sent pas de tout faire. Trail qu’on va dire efficace vu la coupe qu’on a pris. On reprend enfin les VTTs pour remonter sur le lieu du bivouac à l’alpe du Grand Serre. La vallée est pas terrible mais l’orga s’est démerdée pour que le tracé soit le plus sympa possible, et on arrive parmi les premières équipes, après 13 à 14h de course, mais avec pas mal de pénalité. On redescend à la 7ème place en open, et on est super loin au scratch.

Mais on a le temps de profiter du soleil de fin de journée, enfin un peu de chaleur, et de manger tranquille pendant que les équipes arrivent au compte goutte. Les temps des meilleurs équipes sont un peu au dessus des estimations, et surtout tout le monde arrivent très fatigué, l’étape était vraiment dure (on finit avec 3500 de d+ avec toutes nos coupes). L’orga prend la décision d’annuler le premier trail le lendemain, qui devait se faire autours du Taillefer, avec le sommet à 2800 en option pour les meilleurs. la décision est sage pour que tout le monde arrive en bon état à l’arrivée, nous ça nous arrange vu notre niveau en trail, et ça fait gagner 2h de sommeil, le départ est décalé à 7h au lieu de 5…

Après une bonne nuit de sommeil, on part donc en VTT pour rejoindre Chamrousse, le début bouchonne pas mal, forcement avec un départ groupé, et le niveau en descente des raideurs est loin d’être homogène on dira. On attaque ensuite les 1700m de d+ pour rejoindre la station, on attache Nath, et on la tracte à 2 pour faire une très bonne montée qui nous replace bien. La suite, une petite CO, puis la meilleure partie, on remonte en haut de Chamrousse avec le télécabine, pour enchaîner avec une via ferrata. Le chrono est bloqué dans cette partie, donc pas besoin de se presser, et on finit par une dernière CO superbe, ou on jardine un peu sur deux balises, et avec un peu plus de d+ qu’annoncé :o.
Seulement 9h de course, sous le soleil et sans avoir froid, une journée vraiment agréable, avec un parcours toujours aussi joli. On se replace bien, finissant 4ème en open, assez loin des 3èmes, mais avec un peu de regrets de pas avoir pu faire mieux la veille. Au scratch, ça donne 30/69, et vu le niveau devant, ben c’est pas si mal que ça!
Au final, une superbe épreuve, avec tellement peu de points négatifs qu’ils ne valent même pas la peine d’être cités. Une équipe d’orga au top, un tracé ultra dur, mais ultra sympa et beau, et mes coéquipiers qui ont été solides les 3 jours tout en se prenant pas trop la tête.

Bravo aux premiers champions de France, bravo à toutes les équipes qui ont donné le max pour arriver au bout, est surtout bravo aux organisateurs et bénévoles pour nous avoir permis d’autant s’amuser pendant ces trois jours (la prochaine fois, on commande le soleil par contre!)

 

Pleins d’autres récits de la course sur la page des chauds patates ainsi que les résultats

Et les traces :

4 thoughts on “L’Aventure Dauphinoise”

  1. Salut,
    Merci pour votre CR et bravo d’avoir terminé.
    N’hésitez pas à nous dire les points négatifs ou ce que vous n’avez pas aimé ça nous fera toujours avancer pour la prochaine fois.
    A+
    Benoit des Chauds Patates

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *