Week-end enchainé

Triathlon L par équipe de Paladru
Samedi, mise en jambe, un petit tri par équipe. Mon troisième L de l’année, mais le premier par équipe. On 4 au départ, et sensé être assez homogène, avec normalement des points forts et faible chacun. 150 équipes au départ pour en découdre dans des conditions idéales, beau temps, eau à 21…


On fait une très bonne natation, je suis à l’agonie à partir des 200m, a essayer de rester dans les pieds comme je peux, on lâchera un peu de temps en temps avec Thierry. On sort en moins de 28′ pour 1700, Finalement j’ai jamais nagé aussi vite en eau libre. 15ème temps environ.
Une transition tranquilou, de toute façon, il faut attendre tout le monde dans un box pour partir à vélo. On part à bloc, 7km, je crève. 8000 bornes en boyaux, deux crevaisons, deux en course [:pourkouwah] .
Je bambanne un peu à essayer de dévisser l’obus pour balancer du latex, puis abandon, j’arrache le boyau et met le nouveau. Autours de 7′ perdue, et les copains ont été gentil de m’attendre…
On repart, mais rapidement Simon coince à chaque bosse (c’est pas montagneux, mais vallonné, 700m de deniv pour 70km), et on l’attend beaucoup, aussi parce que c’est le meilleur coureur. On finit le vélo comme ça, avec un résultat bien degueu, vers la 90ème place.
Puis course à pied, on part un peu vite, vers 4’40″/km, je demande de ralentir, on recale vers 5′, mais perso je me sens vraiment bien. Petit à petit Simon, qui coinçait à vélo, coince à pied, on l’a complètement tué en fait sur le vélo, et vers le 7ème kil explose, on l’attend un peu puis il nous dit de partir (le chrono est pris sur le troisième de l’équipe), et on part en accélérant, je me sens vraiment bien, fait le rythme, mais la fin de parcours est vraiment exigeante avec beaucoup de bosses, dont certaines ou tout le monde marche, y compris l’équipe de D2 du CRV qui nous rattrape à ce moment. Donc on a pas trop honte de marcher :o.
On finit bien à bloc, avec le 30ème temps cap, pour un résultat final de 4h22, et 57ème. C’est dommage pour la crevaison, mais on s’est bien amusé en tout cas, ça prend une autre dimension en équipe.

En plus les copains ont bien marché, sauf l’équipe de poissards habituels! Les mixte finissent à la quatrième place à moins d’une minute de la victoire, rageant! Et l’équipe de filles finit sa course et leur prmeier L pour la plupart d’entre elles! Bravo à tous et toutes!

L’orga est nickel, le parcours sympa, et l’aire d’arrivée est top pour refaire la course pendant des heures. Un belle date dans le calendrier.

 

Raid de la vallée de l’Ain
Dimanche, enchaînement, direction l’Ain pour une manche de qualif du championnat de France de raid, donc niveau bien relevé, parmis 108 équipes, FMR, ertips, raidsaventure et Co au départ. Raid principalement en suivi de balisage, avec une petite CO à la fin.

On commence par croiser les copains au retraits des dossards. Ah bien tient, t’es la toi, ah toi aussi. Bon, faudra vraiment faire du covoiturage!

Je fais équipe avec Seb, comme sur le raid des collines, mais avec la course de la veille, ça risque d’etre plus dur pour moi!
Départ VTT dans un grand champs, puis on rejoint une route. Tout le monde part absolument à bloc, en craignant le bouchonnage, ce qui fait qu’au milieu du champs on est au peu prêt au milieu du peloton en étant complètement asphyxiés, mais on arrive à remonter sur la suite, avec un parcours bien prévu au départ pour éviter les bouchons. Le reste du parcours est super, des descentes techniques, ça enchaîne bien, on pose le vélo quinzième. A déplorer une petite boite de ma part dans une descente ou je me luxe un doigt. Je le remet et c’est reparti.

 


La particularité du raid, c’est que les canoës perso sont autorisés, donc autant dire qu’avec notre merde de loc, on s’est fait déposer, un peu frustrant. On remonte la rivière pour attendre le départ du trail, bien velu, 14km pour 700m de deniv, mais vraiment cassant, technique, beau. On finit rincé, mais ni l’un ni l’autre ne décroche, on reste au même rythme. On redescend la rivière en canoë, on se fait redéposer par les équipes qu’on avait doublé sur le trail, Seb est sur le point de lâcher un vomi sur la fin, et il reste une micro CO, il me laisse la faire et suit comme il peut. Une erreur à la première balise qui nous fait perdre 3′ (mais on est très loin d’être les seuls, il y avait des équipes dans toutes les directions à cet endroit), puis le reste très bien enchaîné nous permet de finir 20ème en 5h15.

Qui c’est qui est fatigué?

On est complètement mort, mais on a tout fait sans décrocher l’un de l’autre, et c’était vraiment un super raid, comme quoi, même sans orientation, on peut proposer des trucs top. Juste ces putains de canoë…

Bref, lundi matin, j’ai mal partout. Et surtout au doigt, saison de handball quasi déjà finie 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *