Raid des collines

hier, premier gros raid de l’année, le raid des collines. 68km entre le plateau du vercors (Fond d’urles) et Saint Nazaire en Royans tout en bas de la vallée

On fait équipé avec Seb avec qui j’ai déjà fait le dernier raid, normalement il va un peu mieux que moi en CAP et je suis mieux en vélo, mais c’est proche.

Au programme du raid, du ski de fond’O, de la CO, du VTT’O, du canoé’O, du rappel , pas besoin d’orientation pour ce dernier.

C’est un peu le bordel pour poser les vélos au parc à vélo, entre manip voiture et trajet en bus, ce qui impose malgré un départ à 11h de se lever à 6h. Pas frais.

Et si il y a 15 jours, ils nous annonçaient la fin de ski de fond à pied avec les skis sur le dos, la aucun soucis, ils ont stocké de la neige…

12829423_1299396610077881_7675614624900598756_o

Départ de la course, 9km de ski de fond, ça se passe bien, pas mal de descente, rien à signaler à part quelques boites. On arrive au parc à vélo, mais avant une petite CO. Avec la poudreuse, on s’attendait à vraiment en chier, et sachant qu’il ne fallait surtout pas dépasser le temps limite (grosse pénalité sinon), on décide de faire qu’une partie des balises. Sauf qu’on se rend compte qu’en fait c’est super court, et qu’il y a très largement le temps de tout faire. On change de stratégie, mais on est plus du tout dans le parcours optimal, et on tente une coupe, avant de comprendre qu’on va sagement rester dans les traces. Bilan, on se retrouve derrière le gros du paquet du raid moyen qui démarrait leur course par la même CO, et en même temps que nous. Donc pour la suite à vélo, c’est une grosse purge. Ok, il y a de la neige, mais ça roule un peu. Sauf que la ça roule pas du tout, les gens poussent en permanence, c’est pas possible de doubler parce que dès qu’on sort de la trace on se plante dans 30 de poudreuse. Bref, on prend notre mal en patience, en profitant de la moindre occaz pour les pousser dans le ravin. [:666]

Fin du premier vélo, on part sur une CO urbaine, assez courte, je lutte un peu, le VTT précédant avait beau être pas mal descendre, on s’est bien cramé dessus. On enchaîne sur le Run & Bike, une belle montée dans laquelle mon coéquipier pète d’un coup. Cramé. Je le laisse faire une bonne partie à vélo pendant que je cours, il en profite pour s’alimenter, boire.

A la fin du R&B, on repart pour 30km de VTT, et ça va pas beaucoup mieux. On décide de couper une option qui monte pas mal, au final, ça devait pas être grand chose, 10mn de détour pour 30′ de bonus. Dommage, on aurait gagné pas mal de places.

Au milieu du VTT nous attend une CO miroir, la carte est inversée. On commence en faisant n’importe quoi, très moyen, Seb est toujours pas bien, c’est moi qui fait les efforts pour aller chercher les balises. En repartant sur le vélo, ça commence à aller mieux, mais il faut qu’on passe la barrière horaire dans 1h45 et 20km. Au final pas de soucis, on a 15′ d’avance.

La fin de la course est à Saint Nazaire en Royans, on commence par un canoé orientation sur le bras de rivière quasi mort, puis une CO urbaine dans les petites ruelles du village, pour finir par un rappel depuis l’aqueduc, et un petit refus devant l’obstacle de Seb, heureusement il suffit qu’un des deux le fasse pour le valider.

aqueduc-de-st-nazaire-ot-pays-du-royans

 

 

Un super raid bien organisé, dur à cause du premier VTT, des épreuves très variées, c’était top. Dommage que le temps ne se soit pas découvert, par ce que les paysages sont vraiment top dans le coin. La déferlante du vercors, en partant le matin à ski de fond et en finissant en canoë le soir, c’est un super concept.

On finit 22/~50 en 7h15, j’ai pas forcé sur la deuxième partie, mais je manque vraiment de vélo, va falloir travailler ça.

One thought on “Raid des collines”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *