De Bergen à Grenoble

L’hiver dernier, c’était direction la Norvège et la Suède pour faire du chien de traîneau, j’ai beaucoup aimé les paysages, et le mode de vie, j’ai donc eu comme projet d’y retourner l’été.

Le projet est de partir de Bergen et suivre plus ou moins l’eurovélo 12, en passant par la suède, possiblement le Danemark, et de rentrer à la maison en vélo, en passant par l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique.

Réservation du billet d’avion le 17 juin pour un départ le 22, au top, presque pas à l’arrache. Le prix est pas excessif, 170€ avec 2 bagages dont le vélo via SAS.

Le paquetage du vélo se fait dans un carton que j’ai récupère chez mon bouclard. Faut démonter pas mal de trucs pour que tout rentre, GB, PB, guidon, pédales…
Pesée à l’aéroport, 22.8kg, pour 23kg, optimisé  panzani gino !

Apres un voyage un peu angoissant (au moment de passer l’embarquement, la machine a sonné rouge quand j’ai passé mon billet, raison, ils savaient pas si il y avait la place pour mon vélo, sachant qu’en plus j’avais une correspondance), je récupère tout le bazar à l’aéroport de Bergen, et le temps de tout remonter, départ le soir vers 18h.

 

20140716193359-86940fc0-me
C’est parti!

20140716193310-9f6db45d-me

 

La Norvège

 

b1ed27bbd0c051eea0e9e47897d6c14d94d63034

 

C’est le pays des Fjords, en gros une semaine pour faire la cote entre Bergen et l’entrée du Fjord d’Oslo. Les paysages sont magnifiques, mais se méritent. En gros on est tout le temps en train de passer d’un Fjord à un autre, et ca monte et descend tout le temps. J’ai eu du bol avec la météo, vent plutôt favorable tout le long, et 2 heures de pluie en une semaine du coté d’Egersund.

 

20140716194352-7bc80921-me
Un des ferries qu’il est obligatoire de prendre pour avancer, ils ont pas mis des ponts partout.

 

 

20140716201029-39c2264a-me
paysages norvégiens, qui donnent vraiment envie de s’y installer.

20140716194142-d66d381a-me 20140716194927-2bfe927d-me 20140716195626-7a4015c9-me

 

20140716194819-84a8b222-me
Ca donne l’impression de nuit, mais en fait, j’aurais pas de vraies nuits sombres avant l’Allemagne. Mais le premier soir, ça fait bizarre, j’aurais pu rouler toute la nuit sans problème.

20140716195134-5cc0299d-me
Le Jøssingfjord, assez gros pour rentré un pétrolier allemand rempli de prisonniers anglais pendant la guerre (on dirait pas vu d’ici, et puis bon, il s’est échouer)

20140716195322-b2a4d1e1-me
Peu de soucis pour trouver des endroits pour faire du camping sauvage, ce spot la était vraiment parfait, dans un défilé rocheux qui donnait sur la mer.
Par contre les camping sont très cher, entre 15 et 20€ la nuit, mais plutôt confort, il y a toujours une cuisine avec le gaz pour faire sa bouffe, une table pour manger à l’intérieur.

Pour le ravito, il faut faire un peu gaffe, on peut se retrouver à faire 50 bornes sans voir de commerce, mais en général, c’est assez facile de trouver une superette / supermarché. Pas besoin de se prendre la tête, les gens posent leurs vélos sans les attacher, c’est trop bien. Et il y a souvent un robinet d’eau. Par contre, c’est fermé le dimanche, faut faire ses réserves le samedi.

20140716200125-77f2e432-me
Selfie tunnel. J’en ai passé 3 ou 4, en général, le trottoir était assez large pour rester dessus, donc ça allait.

20140716195427-d470b330-me
Les routes que j’ai pris ont tendances à être en très bon état, et propres, et celle la ne dérogeait pas à la règle sur la cinquantaine de kilomètres ou je l’ai prise, sauf la. Bon, ça arrive qu’un arbre pousse à travers la route.

20140716201140-57a61be7-me
Alimentation typiquement norvégienne. Faut pas oublier les bases.

20140716201409-dc811a44-me
Pause grosse fatigue, fallait que je m’arrête manger et boire, j’ai trouvé que le bitume d’une intersection était très confortable

20140716201740-0314d5e1-me
Au revoir la Norvège!

Je suis parti quand le temps se gâtait, au départ, j’avais prévu de traverser en Suède, mais en regardant la météo, ils annonçaient 7 jours de pluies non stop, j’ai donc choisi le Danemark ou c’était annoncé plus clément.

Le Danemark

 

09ce1a7ade6902759df85ded3b0ad958d6e94a8e

 

Bon autant le dire tout de suite, le Danemark, c’est plat! Et la suite aussi. J’ai passé le grand plateau en descendant du bateau, je l’ai jamais enlevé avant la Belgique. Donc malgré du vent pas vraiment favorable, à part le premier jour, ça aide pour faire de grosses distances par jour. Genre le Danemark, 3 jours pour le traverser, 150km de moyenne par jour.

20140716201939-cede150a-me
Une petite blague de l’eurovélo, 10 kilomètres de plages. Autant dire qu’avec mon pneu avant en 25, ça le fait pas du tout, j’ai joué 1 kilomètre et j’ai fait demi tour. Dans l’ensemble au Danemark, vaut mieux des pneus un peu plus gros pour suivre l’EV12, il y a pas mal de chemins.

20140716202202-f543c040-me
C’est bien plus plat que la Norvège, mais le nord du pays est vraiment joli, ici c’est une réserve ornithologique.

20140716202314-bb74bdea-me
Ça c’est un concept de route marqué sur la carte nationale, une digue de 2 kilomètres de long, non goudronnée, qui sépare un fjord salé à gauche, d’un lac à droite.

20140716202728-8c3aabf7-me
Une des plus jolie partie de mon trip, une digue de 15km de long, au sud de Lemvig, avec un ferry au bout pour passer de l’autre coté. Ça a été un peu la course d’ailleurs pour chopper le dernier de la journée.

20140716203702-aa59d5b6-me
Jeu d’ombres

 

20140716204051-8601e4ba-me
A Varde, un concept de camping sauvage aménagé, point d’eau, abris et chiotte sec. c’était cool parce qu’il a plu pendant la soirée

Allemagne

 

ca6ff26a604c2d47e3d4bdebfd86accb9018cb0a

 

Bon très franchement, c’est la partie la plus chiante du trip, pas de paysages sympas, pistes cyclables nazes, petites routes nazes, et grosses routes surfrequentées.

20140716204305-0e35fa73-me
Exemple d’entretien des pistes cyclable allemandes. Et encore celle la a un revêtement correct.

20140716204606-ba5ca31f-me
En plus en Allemagne il y a des cyclistes un peu trop solide pour mon vélo, la rencontre me vaudra une paumette, une fourche et un porte bagage tordu et une fracture de la jante. Heureusement que le gars que j’ai tapé a été super cool, m’a hébergé le soir avant de de m’emmener le lendemain dans un magasin de vélo pour racheter une roue, sinon j’étais bien dans la merde, avec mes roues de 700 à disque.

20140716204516-c6b53fd4-me

Bon l’Allemagne ça reste aussi un des meilleurs souvenirs, dans un camping avec un bar le soir du quart de final France / Allemagne de la coupe du monde, les bières arrivant toutes seules a ma table, et la soirée après ou un couple d’ancien avait sorti un accordéon et un harmonica, et jouait pour moi tout ce qu’ils connaissaient de chanson française : la marseillaise / Brel / Piaf…
Le départ le lendemain a été un peu dur  cerveau picole

 

Pays-Bas / Belgique

 

937a4f69f1cd1820b08a8e203a42cf7d72ed54f5
Entrée aux pays du vélo. Je met au pluriel parce que j’ai trouvé la Belgique excellente au niveau des aménagements aussi. Il y a des pistes cyclables partout, elles sont entretenues, et il y a des gens partout dessus. Genre il y a 10 km entre deux villes, il pleut, et tu croises des gens à vélo avec le sourire en permanence. Le bonheur.

 

20140716205419-2d1950a9-me
une frontière comme je les aime, je verrais même aucun panneau entre les PB et la Belgique…

 

 

20140716205615-d7dd2ca2-me
20140716205958-a230f3ee-me
Bon, il y a quelques trucs conceptuels quand même, l’avantage, c’est que c’est facile de trouver un spot de camping sauvage.

917174_896080487072094_2019858837_n
A propos de camping d’ailleurs, dans le nord de l’Europe, et jusqu’en Belgique, tout ceux que j’ai vu, ça ressemble pas trop à nos camping français. J’ai souvent été le seul avec ma tente. En gros ce sont des parcs à mobilhome, loués à l’année. Le pire, c’était en Belgique, ou j’en ai fait deux (enfin j’ai fui le premier en me disant que je voulais pas dormir la dedans, et 30 kilomètres plus loin, c’était la même chose, mais fallait vraiment que je m’arrête), ou ce sont des parcs d’attraction avec mobilhome, avec animaux (ça fait vraiment un bruit à la con les daims la nuit ), piscine à toboggan, lac, resto, supérette, boite de nuit. L’avantage, c’est que c’est tellement gros que c’est assez facile de pas payer.

2 jours de pause en Belgique pour laisser passer le déluge, puis c’est reparti, plutôt du bol finalement, peu de pluie, au pire de la bruine, ou des ponts pour laisser passer les 5 minutes de pluie forte.

France

 

4849ff599ca73f34b627022441e5d326259ed340

 

j’ai choppé le canal de la Meuse, puis celui de la Marne, et un petit peu le long de la Saône, ça tombait bien de pas faire trop de dénivelé, je commençais a être fatigué, bon je conseille pas mon itinéraire entre Charleville-Mézières et le canal de la Marne pour ceux qui aiment pas rouler sur les nationales :o

20140716210702-4b1dc422-me
merci google map!

 

 

20140716210956-d1447d66-me
le trajet le long des canaux est assez sympa, un peu monotone, mais à part la redescente après Langres, c’est goudronné et en bon état, avec des passages vraiment sympa comme ce tunnel vers Chaumont. Et puis je croise pleins de gens à vélo voyage, ce qui était assez rare avant la France, et donc les contacts sont beaucoup plus faciles et fréquents

10537265_264744790396006_615151027_n
Ça fait du bien de rentrer à la maison quand même!
2ce6655119f69ee17cae35f5b83549da9a01367f

Au final, ça fait environ 3000 km en 22 jours de roulage, pleins de souvenirs, des rencontres, quelques galères, j’avais peur de m’emmerder tout seul, mais c’est pas mal passé. Je sais pas si je repartirai aussi longtemps tout seul quand même.
Mais c’étais cool!
Et la Norvège, faut aller visiter, autant en hiver qu’en été, c’est magnifique!

 

Toutes les photos ici :
http://kaillou.net/photos/index.php?/category/49

 

One thought on “De Bergen à Grenoble”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *