Ma SaintéLyon 2007

Bon, petit compte rendu de comment j’ai vécu ma première participation à cette épreuve (et la première fois que je pars pour plus de 20km en courant…)
Pour commencer, préparation très importante : pas couru une seule fois de l’été, une fois par mois en septembre et octobre, début novembre, inscription je veux le faire avec ma mère, mais comme on trouve pas de 3eme voir 4eme relayeur, on décide de se le faire en solo, augmentation de la charge d’entraînement : 2 sorties ce mois ci :whistle:, mais bon faut pas exagérer, pas plus d’1h30

Donc samedi arrivée vers 18h à Saint-Etienne, récupération des dossards, et après resto italien pour un bon plat de pâtes

http://kaillou.net/photos/upload/2012/12/15/20121215204852-85e84881.jpg
Retour au hall de départ, avec un intense moment de concentration

Minuit, heure du départ, le monde est impressionnant, il y a 4400 personnes qui démarrent pour le solo, en partant de la fin, on met plus de 5mn avant de commencer à courir. les 6-7 premiers kilomètres sont plat et permettent de se mettre en jambe. on a décidé de courir en 10/1, 10mn de course, une minute de marche. La premier côte se fait sans problème, et aux environ de 2h15, on arrive au premier ravito de Saint Christo à 16km. On s’est fait doublé par les premiers relais à 1h45, et les premiers solo sont passé au ravito suivant à Sainte Catherine a 2h :sweat:

http://kaillou.net/photos/upload/2012/12/15/20121215204854-43432815.jpg
Les premiers, des gens qui s’entraînent!

Voir le cordon de petites lumières qui s’étirent est vraiment superbe, c’est impressionnant de voir autant de monde la nuit comme ça.
La deuxième partie est moins dure au niveau du dénivelé, par contre c’est un véritable bain de boue, les pieds qui collent, c’est crevant, mais finalement, arrivée à sainte Catherine à 4h15.
la, je commence à m’inquiéter, j’ai vraiment l’impression qu’ont est parti trop vite vu les conditions, j’avais prévu dans le meilleur des cas  d’arriver au km 30 en 4h30…
J’en profite pour retrouver un pote que j’avais pas vu depuis pas mal d’années, salut Régis :D

http://kaillou.net/photos/upload/2012/12/15/20121215204918-0244e9cd.jpg
Môman Kaillou

On repart et effectivement, c’est le drame, d’après le plan, il n’y a que 4km, mais on met 1h30 pour le faire, la boue est toujours horrible et c’est une succession de descentes techniques et de montées, ça m’explose les cuisses. En plus il y a de moins en moins de monde, et j’ai une frontale vraiment merdique, je peux plus m’aider du faisceau des autres pour avancer…
On arrive finalement au ravito, ça fout vraiment un coup au moral de voir qu’on a fait que 4km et que le prochain est dans 12. Et c’est l’avis général qui prône à cette heure ci, tout le monde a trouvé cette partie interminable.
L’heure suivante ça va un peu mieux, c’est un peu plus sec, puis une longue route descendante, les cuisses font vraiment mal, mais je me dit que ça devrait le faire, et d’un coup aux environs du 42eme kilomètre, j’ai choppé une douleur musculaire derrière le genou droit, ma mère en a marre aussi, on finit les derniers kilomètres uniquement en marchant, et on abandonne au 46eme kilomètre au ravito de Soucieux.

http://kaillou.net/photos/upload/2012/12/15/20121215204920-ff373b44.jpg
Levée de soleil sur la Saintélyon

Conclusion : c’est vraiment un truc à faire, le monde qu’il y a, courir dans la nuit, le parcours épuisant…
Mais vu que je suis pas arrivé au bout, je serais obligé de revenir l’an prochain, mais avec un peu plus d’entraînement :D

One thought on “Ma SaintéLyon 2007”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *